Quelques réflexions sur Le séjour terrestre d’un enfant de Dieu

Quelques réflexions sur Le séjour terrestre d’un enfant de Dieu

Les événements qui nous préoccupent en ce moment, l’événement qui nous a frappé en plein cœur, sans crier gare, jeudi dernier, nous poussent à la réflexion. Notre frère Moïse Zeba, nous a précédé dans la gloire. Jeune converti, Il avait compris les choses de Dieu, plus que certains, qui ont été convertis depuis plus longtemps que lui. Il a appris à servir Dieu, durant le laps de temps que Dieu lui a donné de vivre, sur cette terre.

Eccl.7 :2 « 2 Mieux vaut aller dans une maison de deuil que d’aller dans une maison de festin; car c’est là la fin de tout homme, et celui qui vit prend la chose à coeur. » Ce verset scie à la circonstance pour El Shaddai, à l’événement que nous vivons, car c’est là que nous prenons le temps de réfléchir à ce que Dieu veut pour nous, a préparé pour nous, enfants de Dieu, à notre existence terrestre.

Texte de référence : Psaume 139 : 13-16

« 13 C’est toi qui as formé mes reins, Qui m’as tissé dans le sein de ma mère. 14 Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien. 15 Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre. 16 Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât. »

I. Le séjour terrestre d’un enfant de Dieu

Ce passage nous révèle 7 choses importantes que doit comprendre le chrétien et s’approprier :

a) Je ne suis pas le fruit du hasard sur la terre

Nous sommes la prospérité d’Adam et Eve, la création de Dieu. Tu as un créateur, qui a planifié ta création, tu n’es pas une erreur.

« 1 Ainsi parle maintenant l’Eternel, qui t’a créé, ô Jacob ! Celui qui t’a formé, ô Israël ! Ne crains rien, car je te rachète, Je t’appelle par ton nom : tu es à moi! » (Esaïe 43 :1) ; Tout créateur, tous ceux qui fabriquent des choses, le font pour un objectif déterminé, Dieu a établi pour toi des objectifs que tu vas accomplir.

Es. 43 :7 « 7 Tous ceux qui s’appellent de mon nom, Et que j’ai créés pour ma gloire, Que j’ai formés et que j’ai faits. » Tu es créé pour la gloire de Dieu, ta gloire éternelle est près du Père.

b) J’ai été soigneusement façonné

Dieu a pris son temps pour façonner chaque partie de ton corps. Nous pouvons apprécier ce que Dieu a fait de nous, et lui rendre grâce.

c) Je suis le choix parfait de Dieu

Dieu nous a choisi quant bien même nous avions péché, il ne nous a pas laissé à la perdition.

Dieu t’a choisi, toi, et pas quelqu’un d’autre, Dieu t’as voulu sur cette terre, rends grâce à Dieu.

« 8 Mais toi, Israël, mon serviteur, Jacob, que j’ai choisi, Race d’Abraham que j’ai aimé ! »( Es.41 :8). Si le Saint Esprit ne t’avait convaincu de péché, tu ne serais pas entré dans la gloire de Dieu. Nul ne vient au Père, que poussé par le Saint Esprit. C’est lui qui t’a amené à la repentance.  C’est le Saint Esprit qui habite en toi, pour te donner la grâce de vivre dans la victoire. Ne crains rien, car je suis avec toi, dit le Seigneur. Quelle que soit la saison que nous vivons, ne craignons rien. Ne promène pas de regards inquiets, car je suis ton Dieu. J’ai un Dieu qui s’appelle Jéhovah, l’Eternel, El Shaddaï, el Elyon, le Dieu très haut, élevé, qui dit une chose et la chose arrive. Je n’ai donc pas à m’inquiéter ; il dit :«  je te fortifie, et je viens à  ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante »

Les événements actuels peuvent nous faire vaciller, nous affaiblir, mais Dieu vient à notre secours. Que Dieu te fortifie, toi qui a du mal à essuyer tes larmes, pour traverser ces moments dans la victoire ! Remercie Dieu tous les jours, car tu es son choix.

d) Je suis le chef-d’œuvre de Dieu (Eph.2 :10)

« 10 Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. »

Tu es le chef-d’œuvre de Dieu, et le désir de Dieu, c’est que tous ceux qui t’entourent, puissent contempler le chef-d’œuvre que tu es. Dieu a mis son cœur dans ta création. Nous sommes créés pour des œuvres que Dieu a préparées à l’avance afin que nous les pratiquions. Tout en toi doit les interpeller, car tu agis différemment d’eux.

e) Je suis sous la surveillance du Dieu tout puissant (2 Chr. 16 :9)

Les yeux du Seigneur te voient, ses regards se promènent sur la terre pour te localiser, toi, dont le cœur est tout entier à lui, pour t’arracher aux dangers. Tu ne seras jamais seul, toi, enfant de Dieu. Le jour où Dieu a entendu la souffrance, les cris de son peuple en Egypte, il dit : «  j’ai entendu, j’ai vu, et je descends » (Exode3 :7). Il va descendre dans ta douleur, ton malheur , dans cette circonstance, ô combien difficile, que tu traverses. Sache que Dieu veille pour que tu arrives à la destination préparée à l’avance pour toi.

f) J’ai une divine destinée

Tu n’es pas créé pour vivre éternellement sur la terre, le jour de ta naissance et de ta mort sont déjà prévus. La destinée de tout homme est d’entrer dans la gloire de Dieu.

Il a prévu un avenir plein d’espérance pour toi, si le malheur se présente dans ta vie, sache qu’il passera, car la destinée que Dieu a préparée pour toi est glorieuse ( Jérém. 29 :11). La destinée des uns et des autres ne se ressemblent pas. Le plus important n’est pas ta durée de vie sur terre, mais d’accomplir ce que Dieu t’a appelé à vivre sur la terre. Si Dieu n’a pas réalisé ce qu’il a destiné pour toi sur cette terre, alors tu ne la quitteras pas. Trouve ta destinée divine, et marche dans cette destinée divine, pour voir la gloire de Dieu.

g) Je suis en transit sur la terre

Toi qui existes parce que Dieu t’a créé, il t’a mis en transit sur la terre, à plus ou moins longue durée. Dieu a compté tes jours.

(1 Pierre 2 :11) « 11 Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme. » Si un enfant de Dieu quitte la terre pour entrer dans la gloire de Dieu, alors il est arrivé à destination. Tu es un étranger sur cette terre, c’est pourquoi, tu dois te rendre compte, que tu dois bâtir les choses les plus importantes à ta destination finale. Moïse a achevé sa course sur terre, courte période, mais bénie et intense.

Phil.3 :20 « 20 Mais notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, » Notre cité est dans les cieux. Que les enfants de Dieu, les chrétiens que nous sommes, qui faisons l’apologie du ciel, qui disons que c’est un endroit merveilleux, glorieux, prenions conscience de ce que nous affirmons, proclamons, pour ne pas nous laisser gagner par le chagrin, quand nous perdons un être cher.

II. Que dit la bible à propos de la durée de la vie ?

7 choses à  retenir :

a) Ta vie est comme la longueur de la main (Ps. 39 :6)

« 6 Voici, tu as donné à mes jours la largeur de la main, Et ma vie est comme un rien devant toi. Oui, tout homme debout n’est qu’un souffle

Même si tu vis 100 ans, cela équivaut juste, à la largeur de la main, au regard de l’éternité.

b) La vie est comme un souffle

c) Tu n’es qu’un son (Ps.90 :9)

Nos jours disparaissent, nous voyons nos années s’évanouir comme un son. La vie est courte, quand tu as franchi la barre des 70 ans, c’est du bonus que Dieu t’accorde.

d) Tu n’es qu’une vapeur (Jacq.4 :11-14)

Quel que soit le temps que tu passes sur la terre, cela disparaîtra un jour.

e) Tu es comme l’herbe (1 Pierre1 :24)

L’herbe sèche, et la fleur tombe.

f) Ta vie n’est qu’une ombre (Ps.102 :12)

Notre vie sur terre est très brève, nous devons donc réaliser, que nous devons nous attacher à Dieu.

g) Les jours de l’homme sont plus rapides que la navette du tisserand (Job 7:6-7)

Nous devons réaliser que notre vie sur terre est brève, alors réjouis-toi de la vie, réjouis-toi avec les tiens ! Applique-toi à rechercher Dieu dans ce laps de temps, car le ciel se cherche sur la terre. Les récompenses au ciel, se gagnent sur la terre. Ta condition au ciel s’améliore sur la terre, le ciel s’obtient sur la terre.

III. Perdre un membre de la famille, c’est avoir des attaches au ciel

Le père Antonin Sertillanges a dit ceci :

« Par la mort, la famille ne se détruit pas, elle se transforme, une part d’elle va dans l’invisible. On croit que la mort est une absence, quand elle est une présence discrète. On croit qu’elle crée une infinie distance, alors qu’elle supprime toute distance, en ramenant à l’esprit ce qui se localisait dans la chair. »

La bible nous dit que nous sommes assis dans les lieux célestes, en Jésus Christ, qui nous a précédé. Il y a un rapprochement des distances avec le ciel, par ceux qui nous ont précédé au ciel. Le ciel qui semblait être inconnu, mystérieux, nous devient familier, avec la présence de ces attaches au ciel.

Nous devons nous encourager, car notre frère Moïse n’est pas perdu, il est allé dans la présence de Dieu, il nous a précédés. Soyez consolés !

2 Thes. 2 :16-17 (Paul parle)

Que Dieu console vos cœurs, vous donne de réaliser qu’il nous a laissé sur terre, pour accomplir de bonnes œuvres, proclamer de bonnes paroles. Qu’il ne sorte de votre bouche, aucune parole mauvaise, mais s’il y a lieu, quelques bonnes paroles, qui communiquent un grâce à ceux qui l’entendent. Réalisons que le temps passé sur la terre est court, rentabilisons-le, et que le nom du Seigneur sois glorifié.

Bishop Adama Ouedraogo